Autodesk Smoke 2013 est disponible à la vente ! (Màj)

Après son annonce au mois d’avril lors du NAB2012, puis après plusieurs mois de versions « Beta-publique », Autodesk annonce donc la disponibilité à la vente de la version finale de Smoke 2013.

Mais au delà de l’annonce de la sortie, Autodesk fête la sortie du logiciel en faisant une réduction de 20% sur tout achat d’une licence (nouvelle) soit un prix aux alentours des 3100 euros HT ! Attention, cette réduction est limitée dans le temps, jusqu’au 25 janvier 2013.  Autre point important, vous pouvez utiliser pendant un mois la version complète de Smoke 2013 avec la version d’évaluation.

Pour rappel, si vous désirez débuter sur le logiciel, une quinzaine de tutoriels sont disponibles en Français sur le site Post-TV, traduits de la série « Smoke Learning Channel » de la chaine Youtube d’Autodesk. Cette quinzaine de tutoriels vous permet de faire un  tour des fonctionnalités que ce soit la partie conformation, montage ou bien effets du logiciel. Ci dessous vous trouverez 2 tutoriels traitant du module de compositing Action, les autres étants disponibles sur cette page, soit plusieurs heures de tutoriels gratuits et en Français.

Mise à jour:

En parallèle de la sortie de Smoke 2013, Autodesk a mis à jour son logiciel phare, Flame 2013 20th Anniversary Edition. Ce dernier dispose donc d’une seconde extension qui permet le support de Final Cut Pro X 10.0.6, ajoutant la compatibilité multi-pistes, le support des fichiers référencés MXF et R3D, et toujours concernant les fichiers R3D Flame récupère les modifications de couleurs effectuées avec les paramètres R3D dans FCPX.

5 Commentaires

  • jean michel varlez dit :

    Bonjour les yaks,
    j’ai parcouru la quasi totalité des tutoriels traduits par Erwan,
    et puisque vous avez suivis, je suppose d’assez près, l’éclosion de cette nouvelle mouture de Smoke, pensez-vous qu’il puisse remplacer au quotidien un couple fcp/motion (ou autres), y compris dans une utilisation montage de projets longs (docs, fictions), ou bien est-ce avant tout un logiciel de compositing/finishing puissant, orienté clip/pub, agrémenté d’une timeline et d’outils d’editing classiques pour « rassurer » les monteurs.
    Merci d’avance et encore bravo pour votre travail.
    JM

  • @Jean-michel : Oui, clairement avec cette nouvelle tarification, tout le travail apporté sur l’interface, les outils de conformation, la refonte de la timeline, la simplification du workflow tournée vers les habitudes d’un monteur… On peut penser qu’Autodesk veut élargir le spectre des ses utilisateurs et faire que Smoke soit aussi utilisé pour le montage.
    Merci pour tes encouragements !

  • gwena dit :

    Autant je n’ai pas poussé très loin mon exploration de FCP X…
    Et j’assume sans soucis 😉
    Autant là je ne me suis pas du tout penché sur Smoke…

    Pouvons nous envisager de retrouver ce « nouveau » NLE chez les prestataires et boites de prod dans les mois à venir ?

    Suis pas mal revenu sur Avid ces derniers temps et même si je n’y retrouve pas encore les souplesses que j’aimais tant sur Final Cut Pro (notament dans les manip dans la timeline…) j’ai bien (re)dompter la bête.

    Smoke est il un concurrent de poids susceptible d’être vraiment un bon logiciel de montage ? (avantages ? inconvénients ? qualités ? défauts ? …etc…)

    +++

    gwena

  • Richard Lenoir dit :

    Hello,

    Que ce soit FCP X/AVID/PREMIERE peu importe celui qu’on utilise cela reste un OUTIL après à chacun de se diriger vers celui avec lequel il se sent le plus à l’aise car au delà de la technique le Montage est tout autant un métier créatif !

    Certes il faut se calquer sur les logiciels qui sont utilisés dans les prods, agences etc…
    Mais ce sont toujours les mêmes logiciels qui reviennent quasiment…

    Personnellement je ne trouve pas l’interface de Smoke très intuitive contrairement à FCP X par exemple qui facilite énormément le travail du monteur, ce qui peut donc en démotiver plus d’un pour prendre en main le fameux Smoke. Par contre pour tous les utilisateurs de Flame l’interface et les mécanismes sont dans la même lignée donc l’adaptation se fera plus vite.

    D’autre part rien n’empêche d’utiliser Smoke en complémentarité avec d’autres logiciels, pour moi ce qui m’intéresse dans Smoke c’est la Conformation/Finishing.
    Donc coupler FCPX/AVID/PREMIERE et finir sur Smoke est tout à fait envisageable, à chacun de déterminer selon ses besoins vers quel soft se diriger pour être le plus efficace possible.

    Pour finir vu la puissance de Smoke et son prix très attractif, je pense qu’il sera nécessaire de connaître ce logiciel un minimum en fonction de l’utilité qu’on en fera Montage/Compositing/FX/Finishing ou le tout si on est tombé amoureux de ce logiciel ^^

    Attendons de voir les répercussions qu’aura Smoke sur le marché professionnel et s’il venait à se démocratiser alors il faudra s’y mettre !

  • Samalaplaya dit :

    @gwena
    Il semblerait que nos profils ne soient pas très éloignés (excepté un Avid pour ma part plutôt remplacé par Première) notamment dans la non exploration profonde de FCPX (ou plutôt la non exploitation « professionnelle » jusqu’à l’heure – ce n’était pas possible – et j’assume totalement sans soucis aussi 😉 ).

    Du coup, mon questionnement est à peu près le même, sauf que sur au moins un aspect, j’ai déjà une petite idée : celle de la perception par les utilisateurs potentiels, qui devrait être plutôt bonne globalement, surtout en termes d’image générale de l’éditeur et donc de son endurance et sérieux (donc d’une roadmap crédible).
    Ayant tâté la bête, je sens aussi qu’Autodesk pourrait être très à l’écoute et adapter le soft selon les besoins les plus forts, donc peut-être aussi de ceux (les besoins) qui participeraient à faire adopter Smoke de manière plus large.

    Maintenant, il y a beaucoup de choses dans Smoke, ce qui fait qu’il peut potentiellement ratisser aussi large que 3 softs à part entière, le spectre de l’usine à gaz rôde quand même pas mal du coup, et la difficulté de prise en main en conséquence…

    Malgré celà, à titre personnel j’ai le sentiment général que son apprivoisement vaudrait la peine, notamment par ceux qui comme moi n’ont pas l’obligation formelle de se soumettre aux contraintes logicielles d’un studio, et qui, quand ils misent et se jettent entièrement sur un soft, tiennent absolument à ce qu’il soit pérenne.
    A suivre…

    … et bonnes fêtes à tous 🙂

Laisser une réponse