Apple ProRes RAW:La démocratisation du RAW pour tous ?

Dans ce nouvel épisode de FOCUS, nous allons faire le point sur le tout nouveau codec lancé par Apple : le ProRes RAW. Dévoilé quelques jours avant l’ouverture du salon NAB 2018, ce fut l’un des buzz du salon certains annonçant une révolution. Pour parler de l’Apple ProRes RAW, j’ai voulu revenir 11 ans en arrière avec le lancement de l’Apple ProRes 422 et montrer que la démarche d’Apple d’il y a 11 ans est la même aujourd’hui : Simplifier, alléger les flux de production et de post-production tout en gardant une qualité d’image irréprochable. Et pour bien comprendre les enjeux, je vais expliquer le RAW, les solutions utilisées aujourd’hui avec leur avantages et leurs inconvénients afin de mieux comprendre en quoi le ProRes RAW peut changer beaucoup de choses dans l’écosystème des caméras, des logiciels de post-production et pourquoi pas devenir un nouveau standard ! Car de nombreux constructeurs majeurs ont annoncé leur support comme Canon, Sony, Panasonic, DJI, Atomos. Et puis pour finir je vais montrer l’utilisation de fichiers Apple ProRes RAW dans Final Cut Pro X version 10.4.1, et vous montrer que tout se fait en transparence. Bref, j’espère que cet épisode vous aidera à mieux comprendre les enjeux, la démarche d’Apple avec ce nouveau codec dont on risque d’en entendre parler durant cette année 2018.

Pour plus d’informations concernant le ProRes RAW, je vous invite à lire le white paper d’Apple, sur lequel je me suis basé pour réaliser cette vidéo:

https://images.apple.com/final-cut-pro/docs/Apple_ProRes_RAW_White_Paper.pdf

Voici le lien du site FinalCutPro.es qui vous permettra de télécharger des fichiers ProRes RAW:

VIDEO: Nuevo Apple ProRes RAW en FCP X 10.4.1

8 Commentaires

  • Macgicien dit :

    Très intéressante vidéo.
    J’espère aussi que le ProRes RAW permettra d’avoir du RAW sur des caméras moins haut de gamme.

  • alonso69 dit :

    Merci Erwan pour cette video très très très instructive, et comme toujours de ta part, efficace et clair au niveau du commentaire
    Merci

  • litespeed dit :

    tres chouette, j’ai appris plein de trucs!
    merci Erwan

  • VSD dit :

    Merci Erwan pour ta vidéo sur le ProRes Raw, comme à l’accoutumées, tes épisodes Focus , Yakséries et autres… sont d’une limpidité superbe !
    Je ne serais très certainement pas un « consommateur de Apple ProRes Raw » à moins que ma caméra ne me lâche… et qu’il me faille en acheter à nouveau !
    J’ai téléchargé le rush afin de voir comment mon iMac (non pro !) se comporte face à ce nouveau codec…apparemment il l’ingère très bien 🙂
    Une chose m’a toute fois étonnée, la séquence n’est pas modifiable en ProRes Raw HQ elle reste en 1920/1080 alors que le rush est bien en 4096/2060 ?
    Par contre Rush illisible dans Davinci Resolve ! ? !
    J’ai peut être « loupé » ou mal fait quelque chose ? 🙂

  • ba13 dit :

    Merci pour ce très instructif résumé, concernant la fs7, le codec sera-t-il sous la forme d’une maj system de la cam ou bien faudra-t-il passer par un enregistreur externe, genre Atomos ?

  • Merci ba13 pour les encouragements. Pour Le moment il semble qu’il faut les deux solutions, une mise à jour de la caméra et l’enregistrement du signal du capteur via un boitier Atomos. Comme l’a précisé Jeromy Young d’Atomos lors de sa présentation, il n’y a pas d’exclusivité autour du ProRes RAW donc d’autres constructeurs peuvent fournir le même genre de boitier, de plus les constructeurs de caméras pourront aussi générés du ProRes Raw directement depuis leur stockage en interne… Arri a twitté cette semaine, qu’il regardait de très près le ProRes RAW. Bref, dans les prochaines semaines, mois, beaucoup d’annonces vont certainement apparaitre…

  • Hello VSD, tu n’as rien fait de mal, il n’y a que FCPX comme logiciel qui supporte le ProRes Raw. Cela va certainement évoluer très prochainement. Il n’y a donc qu’a patienter. 😉

  • samysa94 dit :

    Bonjour Erwan, merci pour cette vidéo très instructive.
    Je n’ai jamais eu l’occasion de travailler avec des fichiers raw, des LUTS etc…mais j’aime bien me renseigner sur le sujet et en apprendre plus pour ne pas être pris au dépourvu au cas où ça me tombe dessus un jour.Il y a juste une chose qui m’échappe dans cette vidéo. Dans l’exemple montré ici, je ne comprends pas bien la différence entre laisser tout en V-Log (raw to log conversion + LUT) et mettre le choix « aucun » dans la ligne raw to log conversion. Je n’ai pas bien saisi l’intérêt d’un choix sur l’autre. J’ai l’impression que dans le cas présent ça revient au même. C’est juste ou j’ai rien compris ?

Laisser une réponse